Si l'actualité des véhicules autonomes porte surtout sur les voitures, cette technologie bénéficiera en réalité à d'autres moyens de locomotion, comme les camions. Les constructeurs travaillent ainsi sur des engins capables de se diriger seuls. Daimler prévoit par exemple d'en tester sur la voie publique dès cette année.

Tandis que les constructeurs rivalisent d'imagination pour vanter leur progrès dans le secteur des véhicules autonomes, ceux-ci commencent à quitter progressivement les circuits privés pour se mêler à la circulation. Il s'agit pour les industriels de tester leur technologie en situation réelle, où des imprévus peuvent apparaître à tout moment, et non plus uniquement dans un environnement contrôlé.

Ainsi, des voitures sans conducteur ont été aperçues sur la voie publique aux États-Unis, au Japon et dans quelques pays européens en pointe dans ce domaine, comme le Royaume-Uni. Mais l'automobile n'est pas le seul moyen de transport qui bénéficiera de la conduite autonome : d'autres engins, comme le camion, vont aussi pouvoir profiter de ce type d'avancée.

Cela n'a pas échappé à Daimler. L'entreprise allemande a fait savoir son intention de faire rouler ses premiers camions high-tech sur les routes dans les toutes prochaines semaines, dès que les autorités auront délivré leur feu vert. Les tests débuteront dans la région du Bade-Wurtemberg, là où se trouve le siège du constructeur automobile, puis seront étendus au reste du pays.

Daimler affirme que ces camions high tech pourront être produits d'ici deux ou trois ans. Il s'agira en fait de véhicules partiellement autonomes, qui pourront prendre en charge certains pans du trajet (par exemple sur une autoroute, où le parcours est assez simple : une seule voie à occuper, vitesse constante, pas de circulation en sens inverse, etc). Les engins totalement autonomes n'arriveront que bien plus tard.

( photo : Geepm )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés