Une nouvelle étape de franchie dans le processus d'acquisition de la société Alcatel-Lucent par Nokia. Un peu plus d'un mois après le feu vert américain, c'est au tour de la Commission européenne d'approuver l'opération lancée par le groupe finlandais en direction de la firme franco-américaine.

"La Commission a estimé que l’opération ne poserait pas de problème de concurrence, notamment parce que les parties ne sont pas des concurrents proches et parce que plusieurs concurrents puissants au niveau mondial continueront d’exercer leurs activités à l’issue de l’opération". Les autorités estiment également que l'opération n'est pas susceptible d'empêcher l'arrivée de nouveaux acteurs.

À l'annonce de l'opération, le gouvernement français a réclamé des engagements de la part Nokia afin de sauvegarder l'emploi et et les investissements. Parmi les mesures annoncées figurent une phase de recrutement de 500 personnes pendant une période de 4 ans et des investissements de plusieurs dizaines de millions d'euros, là aussi étalés sur plusieurs années.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés