Avec le SDK de SkyPhrase, Yahoo veut offrir à tous les développeurs la possibilité d'intégrer un moteur de reconnaissance vocale et d'analyse du langage dans leurs applications.

Alors qu'il doit toujours lancer son propre assistant personnel Yahoo Index censé concurrencer Google Now, Cortana ou Siri, Yahoo rend accessible aux développeurs d'applications sa technologie de langage naturel, qui doit permettre aux utilisateurs de "parler naturellement" à leurs applications pour réaliser des recherches ou exécuter des ordres.

La firme a en effet lancé discrètement cette semaine le SDK SkyPhrase, pour le moment accessible exclusivement sur invitations (avec la possibilité d'en demander une). L'API conçue par la start-up SkyPhrase rachetée en 2013 par Yahoo permettra aux développeurs d'ajouter un moteur de reconnaissance vocal et lexical performant au sein de leurs applications, qui comprend le contexte et le sens des requêtes de l'utilisateur, et s'adapte aux accents ou autres expressions imparfaites. "Laissez l'utilisateur taper ou dire ce qu'il veut faire. SkyPhrase convertit ça en opérations que votre application peut gérer", promet Yahoo.

La firme assure aux développeurs qu'ils n'ont "pas besoin de spécifier explicitement chaque schéma de requêtes ou de connaître quoi ce que ce soit au traitement du langage naturel". Il suffirait de "quelques douzaines de lignes de code et quelques heures de travail" pour comprendre et traiter des millions de commandes naturelles, en bénéficiant de la puissance d'analyse et de traitement réalisée sur les serveurs de Yahoo.

Comme l'explique l'entreprise elle-même, la conception de moteurs de langage naturel, qui croisent analyse vocale et intelligence artificielle, "demandent beaucoup de gens de très haut niveau et d'énormes quantités de données d'entraînement", ce qui les rend inaccessible pour les développeurs indépendants, sauf à passer par des API telles que SkyPhrase. 

C'est aussi à terme un défi pour les concepteurs de logiciels libres, qui pourraient avoir bien du mal à offrir de telles interfaces naturelles sans être dépendants, in fine, d'API propriétaires telles que celles de SkyPhrase, Google Now, Cortana ou Siri…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés