Selon une société spécialisée dans l'analyse de marché, les ventes en ligne de l'Apple Watch s'effondrent aux États-Unis. Elles sont passées à la mi-juin sous la barre des 10 000 exemplaires vendus par jour, voire moins.

Voilà maintenant deux mois et quinze jours que la vente de la montre connectée Apple Watch a commencé, mais on ne sait toujours pas si le produit est un succès commercial. Apple garde en effet jalousement les chiffres de vente de son produit. Malgré l'absence de données concrètes, Apple l'assure : "l'accueil réservé à l’Apple Watch a dépassé toutes nos attentes".

En réalité, les choses sont plus nuancées. Faute de transparence de la part de la firme de Cupertino, des sociétés spécialisées dans l'analyse de marché tentent d'évaluer la popularité réelle de l'Apple Watch. C'est le cas par exemple de la société Slice Intelligence, qui s'est penchée sur les ventes en ligne de la montre connectée au niveau des États-Unis (à l'exception du week-end de lancement).

Il ressort de l'analyse de Slice que les ventes de l'Apple Watch se sont effondrées vers la mi-juin. Elles sont passées sous la barre symbolique des 10 000 exemplaires vendus par jour alors qu'elles connaissaient il y a encore quelques semaines des pics relativement honorables, avec des ventes quotidiennes pouvant dépasser le seuil des 40 0000 unités.

Les données de Slice doivent toutefois être observées en sachant qu'elles n'incluent pas les ventes en boutique (qui ont débuté plus tardivement, Apple ayant préféré privilégier le commerce en ligne au cours des premières semaines), ni celles ayant lieu à l'étranger (outre les USA, la montre connectée est proposée dans quinze autres pays, avec des marchés comme l'Union européenne et la Chine).

D'autres firmes spécialisées dans l'analyse de marché ont aussi cherché à évaluer la popularité de l'Apple Watch, avec parfois des résultats opposés à ceux obtenus par Slice. C'est le cas par exemple de Morgan Stanley, qui en mai observait une hausse de la demande, elle-même perçue comme étant déjà forte. En revanche, KGI a revu à sa baisse ses prévisions, notant une chute de la demande.

Le fin mot de l'histoire pourrait être connu dans deux semaines, lorsque Apple tiendra sa conférence pour discuter de ses résultats financiers du troisième trimestre fiscal de 2015. Ce pourrait être l'occasion pour le groupe de donner des chiffres sur l'Apple Watch. Mais s'ils sont vraiment mauvais, la tentation sera grande pour l'entreprise de vouloir noyer le poisson.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés