Microsoft n'a pas l'intention de quitter l'univers de la cartographie en ligne. Une nouvelle version de son service Bing Maps, incluant une interface revue et corrigée et des fonctionnalités supplémentaires, est en préparation. Elle devrait être disponible pour tous bientôt, mais est déjà accessible pour quelques utilisateurs.

En concluant un accord avec Uber pour lui vendre quelques actifs dans la cartographie, dont une centaine d'ingénieures hautement qualifiés, Microsoft a pu laisser penser qu'il se désintéressait de Bing Maps. Il n'en est rien. La firme de Redmond vient de démontrer le contraire en mettant en ligne un aperçu de la future interface de son service, dont l'accès est pour l'instant réservé à quelques pays.

Avec ce nouveau Bing Maps, Microsoft veut revenir à la hauteur de ce que propose Google. Ainsi, en plus d'un bon ravalement de façade sur un design qui commençait à vieillir, l'éditeur a réarrangé les informations des divers points d'intérêt recherchés par l'usager. Les résultats s'affichent dans des blocs en bas à gauche de l'écran, avec diverses indications pratiques (horaires, adresse, avis des clients, prix…).

Bing Maps peut aussi afficher plusieurs points d'intérêt en même temps, avec des couleurs différentes selon les types d'endroit (cafés, restaurants, etc). Microsoft a aussi pris soin d'optimiser la planification d'un trajet allant d'un point à un autre afin de proposer des temps de parcours réduits. Cela s'avère surtout utile pour les usagers en voiture qui veulent éviter d'être pris dans les bouchons.

Une autre fonctionnalité prometteuse est "Along the Route" ("le long de la route"). Celle-ci permet de signaler sur la carte des lieux qui pourraient être utiles pour celui en déplacement ou en voyage (hôtels, stations-service, restaurants…), en fonction de son trajet. Ce n'est certes pas une nouveauté révolutionnaire (les GPS incluent déjà ce type de renseignement), mais c'est toujours pratique.

Quelques modifications secondaires sont aussi à prévoir, avec l'amélioration de l'affichage "Streetside" (qui est l'équivalent de Street View) et l'arrivée d'outils de partage pour transmettre des trajets ou des lieux à ses contacts.

Pour l'heure, l'aperçu du nouveau Bing Maps n'est pas proposé aux internautes français. En revanche, le service est déjà actif aux USA, au Royaume-Uni, au Canada, en Inde, en Australie, en Indonésie, en Malaisie et en Afrique du Sud. Microsoft n'a pas précisé la date de lancement de sa nouvelle cartographie, se contentant de promettre qu'elle sera disponible "dans un futur proche".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés