Comme nous le rappelions la semaine dernière en expliquant pourquoi les taxis et les VTC devraient s'unir contre Uber pour protéger leurs intérêts, l'entreprise américaine dépense actuellement les fortunes acquises grâce aux 20 % de commission sur chaque course pour nourrir le programme industriel qui lui permettra de passer à 100 % de commission, grâce aux robots. L'entreprise recrute à tours de bras des ingénieurs de très haut niveau pour mettre au point ses futurs véhicules automatisés, qui remplaceront les VTC dans les 10 ou 20 prochaines années (voire plus tôt à titre expérimental).

C'est dans ce cadre qu'Uber a réussi à recruter Brian McClendon, qui dirigera le Centre de technologies avancées d'Uber (UATC). Arrivé chez Google en 2004 après l'acquisition de sa société Keyhole Inc. dont les technologies sont à l'origine de Google Earth, McClendon dirigeait l'activité Google Maps jusqu'à une période récente. Intégré cette année à l'Académie américaine des ingénieurs, il détient plusieurs brevets clés de la technologie KML utilisée pour annoter et afficher des cartographies.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés