L'affaire UberPOP prend un tour politique. Alors que le conflit entre les chauffeurs de taxi et la société de VTC se durcit, François Hollande s'est exprimé pour réclamer la dissolution du service UberPOP.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Uber. Alors que la querelle entre les taxis et la société de voiture de tourisme avec chauffeur (VTC) a donné lieu cette semaine à des scènes d'une grande violence dans plusieurs villes françaises, et en particulier à Paris, François Hollande est intervenu dans ce dossier pour réclamer la disparition pure et simple du service UberPOP.

"UberPOP doit être dissous et déclaré illégal et la saisie des véhicules devra être prononcée et effectuée", a lancé le président de la République lors d'une déclaration au cours de la nuit, avant d'ajouter que "ce n'est pas l'État qui peut saisir des véhicules lui-même". En effet, la confiscation des voitures nécessite de passer "par des décisions de justice".

Le chef de l'État, bien qu'ayant affiché de l'empathie à l'égard des chauffeurs de taxi en disant "comprendre qu'il y ait de l'exaspération", a aussi – c'est la moindre des choses ! – condamné très fermement l'attitude de certains d'entre eux. "Il y a des violences qui sont inacceptables dans une démocratie, inacceptables dans un pays comme la France", a-t-il ajouté.

Il faut dire que les dérapages ont été nombreux au cours de la journée de jeudi, qui a été pour l'instant le point d'orgue de la mobilisation des chauffeurs de taxi : véhicules retournés, conducteurs de VTC intimidés voire sortis de leur voiture sous la contrainte, clients d'Uber forcés d'abandonner leur course, circulation perturbée sur de nombreux points névralgiques (périphérique parisien, gares, aéroports, etc).

L'affaire UberPOP aura aussi un volet juridique, puisque le Conseil constitutionnel sera saisi de la conformité à la constitution de la disposition de la loi Thévenoud qui prévoit des peines pour la mise en relation de clients avec des chauffeurs sans statut professionnel reconnu.

Des différents services que propose Uber, UberPOP est celui qui cristallise sans doute le plus les positions des uns et des autres. En effet, UberPOP est une option de transport entre particuliers où les chauffeurs ne sont pas des professionnels. S'il existe quelques pré-requis à satisfaire pour devenir conducteur, aucun d'entre eux n'est vraiment salarié d'Uber.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés