Stephen Elop et Microsoft, c'est terminé. L'ancien responsable d'Office, qui a ensuite occupé les fonctions de vice-président du département "Appareils & Services" au sein de la firme de Redmond, quitte la société. Il avait été l'un des artisans du rapprochement stratégique avec Nokia.

Il avait été un temps envisagé pour succéder à Steve Ballmer, alors sur le point de céder son poste de PDG de Microsoft. Finalement, Stephen Elop poursuivra sa carrière ailleurs. En effet, celui qui était jusqu'à présent vice-président de la branche "Appareils & Services" fera prochainement ses cartons. Son départ, fruit d'une réorganisation interne, a été annoncé mercredi par le groupe américain.

La décision de Microsoft de se séparer de Stephen Elop a de quoi étonner, car l'homme a été l'un des artisans de l'alliance entre la firme de Redmond et Nokia (qui a finalement abouti à l'achat de l'activité mobile de Nokia deux ans plus tard). Stephen Elop a travaillé deux ans chez Microsoft comme responsable d'Office, puis a dirigé Nokia pendant trois ans, avant de revenir chez son précédent employeur.

Les raisons qui ont conduit Microsoft à écarter Stephen Elop sont vraisemblablement liées aux difficultés que rencontre le groupe dans le secteur des terminaux. Le système exploitation de l'entreprise, Windows Phone, ne pèse pratiquement rien face à Android et iOS (qui pèsent à deux plus de 95 % du marché, avec un net avantage pour le premier, qui en contrôle environ 80 %).

( photo : CC BY-NC Microsoft PA )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés