Microsoft annonce l'activation par défaut du HTTPS sur Bing, ce qui permettra de renforcer la confidentialité et l'intégrité de la connexion entre l'usager et le moteur de recherche. La généralisation sera effective au cours de l'été.

Vous utilisez Bing et vous craignez pour l'intégrité et la confidentialité de vos requêtes ? Le moteur de recherche développé par Microsoft est en train de généraliser le protocole HTTPS pour sécuriser les échanges avec votre ordinateur. De cette façon, les recherches que vous effectuez sur Bing seront davantage protégées contre d'éventuels regards indiscrets.

L'activation par défaut du protocole HTTPS sur Bing aura lieu au cours de l'été. Le groupe proposait déjà une connexion sécurisée depuis janvier 2014, mais à titre expérimental. Là, il s'agit d'étendre la fonctionnalité à l'ensemble des usagers (ayant un compte ou non) utilisant Bing pour trouver des informations sur le web. De fait, Microsoft rattrape Google, qui propose le HTTPS depuis 2010.

L'utilisation du protocole HTTPS permet d'assurer la confidentialité et l'intégrité des communications entre l'ordinateur de l'usager et le service en ligne auquel il veut accéder.

Le protocole HTTPS est une protection qui s'avère aujourd'hui indispensable au regard des révélations faites par Edward Snowden sur la surveillance généralisée. Avec cette mesure, l'espionnage de masse devient plus difficile à mettre en œuvre par les services de renseignement, même si ces derniers ont d'autres cartes à jouer dans leur jeu pour accéder aux communications.

LES OBLIGATIONS LÉGALES DE MICROSOFT DEMEURENT

Évidemment, l'activation de cette sécurité ne lève pas les obligations légales qui doit respecter Microsoft en matière de conservation de données. "Nous dépersonnalisons les recherches enregistrées en supprimant l'intégralité de l'adresse IP au bout de 6 mois, et les identifiants des cookies et autres identifiants transversaux au bout de 18 mois", lit-on dans la déclaration de confidentialité du groupe.

En outre, l'historique des recherches est visiblement conservé en permanence tant que l'usager conserve son compte et n'efface pas manuellement les requêtes déjà effectuées (comme sur Google).

"Le service d'historique de recherche de Bing fournit un moyen simple de consulter à nouveau les termes de recherche que vous avez entrés, et les résultats sur lesquels vous avez cliqué lors de l'utilisation de Bing dans votre navigateur. Vous pouvez effacer votre historique de recherche dans les Paramètres Bing", écrit la firme américaine.

"En effaçant votre historique, vous supprimez les informations contenues dans le service d'historique de recherche et vous empêchez l'affichage de ce dernier sur le site. Vous ne supprimez pas pour autant les informations contenues dans nos journaux de recherche, qui sont conservées et dépersonnalisées comme décrit ci-dessus", poursuit-elle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés