La même semaine que la présentation du service Apple Music, Spotify a dévoilé des nouvelles statistiques de fréquentation. Comme un défi lancé à sa future rivale américaine, la plateforme suédoise revendique désormais 20 millions d'abonnés.

Spotify ne se rendra pas sans combattre. Deux jours après la présentation du service musical en streaming élaboré par Apple, qui promet d'être un adversaire coriace pour l'ensemble du secteur, la plateforme suédoise a décidé d'afficher sa force en dévoilant de nouvelles statistiques de fréquentation. Ainsi, dans un billet de blog publié ce mercredi, le site revendique désormais 20 millions d'abonnés.

En ajoutant les utilisateurs passant par l'offre gratuite, mais entrecoupée d'annonces publicitaires, Spotify comptabilise 75 millions de membres. Un an auparavant, le service comptait deux fois moins d'abonnés et le nombre total d'usagers atteignait tout juste 40 millions. La formule payante connaît ainsi un engouement notable depuis un an, soutenue par des initiatives comme les abonnements familiaux.

Au passage, Spotify est revenu à sa façon sur la polémique concernant le montant des sommes perçues par les artistes. En effet, l'entreprise a fait l'objet de plusieurs critiques au cours des derniers mois, à tel point que des artistes sont allés jusqu'à retirer leurs chansons des services de streaming, comme Thom Yorke (Radiohead) et Taylor Swift, qui a retiré son album 1989 après l'y avoir mis en exclusivité avant la sortie CD.

"L'augmentation du nombre de personnes écoutant Spotify signifie l'augmentation des versements pour les artistes que vous aimez. En mesure que nous grandissons, le montant des redevances que nous versons aux artistes,  auteurs-compositeurs et les détenteurs de droits continue de progresser plus rapidement que jamais. Nous avons versé plus de 3 milliards de dollars en royalties, dont plus de 300 millions pour le seul premier trimestre 2015", écrit la plateforme.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés