Profitant d'une cérémonie organisée par une association dédiée à la défense des libertés numériques, le PDG d'Apple, Tim Cook, a critiqué sans ménagement Google, Facebook et Yahoo sur le terrain de la vie privée.

Sur le terrain de la vie privée, Apple s'érige en donneur de leçons. À l'occasion de la cérémonie organisée cette semaine par l'Electronic Privacy Information Center (EPIC), qui est importante association américaine se consacrant à la défense des libertés numériques, le PDG de la firme de Cupertino, Tim Cook, a prononcé un discours particulièrement âpre contre certains de ses rivaux.

"Notre vie privée est attaquée sur de multiples fronts. Je vous parle depuis la Silicon Valley, où certaines des sociétés les plus importantes et les plus prospères ont construit leur modèle d'entreprise en berçant leurs clients dans la complaisance à propos de leurs informations personnelles. Elles engloutissent tout ce qu'elles peuvent savoir de vous et essaient ensuite d'en tirer profit", a lâché le chef d'entreprise, cité par The Verge.

"Nous pensons que c'est une erreur. Et ce n'est pas le genre de société qu'Apple veut être", a ajouté Tim Cook, en ciblant implicitement Google, Facebook et Yahoo, dont la réussite est intimement liée aux données qu'elles ont en leur possession. Dans le cas d'Apple, la situation est différente : bien sûr, le groupe a ses défauts, mais son modèle d'entreprise repose avant tout sur la vente de produits électroniques.

"Vous pourriez apprécier ces services soi-disant gratuits, mais noue ne pensons pas que cela justifie l'analyse de votre courrier électronique, votre historique de recherche ou même vos photos de famille, et leur exploitation commerciale pour Dieu seul sait quel objectif publicitaire. Et nous pensons qu'un jour, les usagers verront ces plateformes pour ce qu'elles sont en réalité", a ajouté Tim Cook,

Cela étant, Apple a aussi des intérêts dans la publicité. L'entreprise dispose de sa propre régie, iAd, qui a la faculté de croiser certaines informations anonymisées. The Verge relève que cette "personnalisation" peut être désactivée.

L'intervention de Tim Cook sur le thème de la vie privée est survenue alors que le PDG a reçu un prix de l'EPIC dans la catégorie "champions de la liberté", aux côtés de Richard A. Clarke (cybersécurité), Kamala Harris (procureure générale de Californie) et Susan Linn (à l'origine d'une campagne en faveur d'une enfance sans publicité).

(photo : CC BY-SA igrec)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés