Depuis le 16 septembre, un célèbre site de téléchargement de contenus illicites pour eMule prétend que l’un de ses administrateurs a subi une garde en vue et des interrogatoires en vue de « la préparation d’un procès visant [le] site« . Un procès qui n’aurait lieu que dans quelques mois. Le site en appelle alors aux dons des visiteurs, mais ne ferme pas, continue ses activités et engrange, non seulement l’argent des dons, mais aussi celui des revenus publicitaires pour la diffusion d’œuvres dont les artistes et producteurs ne reçoivent, eux, aucune rémunération.
Comme nous le répétons souvent, Ratiatum commente et critique les méthodes de l’industrie culturelle lorsqu’elle préfère affronter le piratage dans une lutte perdue d’avance plutôt que de l’accepter comme une composante de son métier, et d’adapter ses modèles économiques en fonction. Mais jamais nous n’avons encouragé au piratage, ni surtout accordé notre sympathie aux sites qui réalisent des profits considérables (on parle pour certains de centaines d’euros par jours) grâce à des contenus pour lesquels les créateurs ne touchent aucune rémunération.

Nous appelons aujourd’hui à la méfiance les visiteurs de ce site qui seraient tentés par le don alors que tout porte à croire qu’il s’agit d’un message mensonger. Nous avons reçu de multiples e-mails d’une même personne pour nous encourager à parler de « l’affaire » dans un article et faire ainsi de la publicité au site. Les messages se sont arrêtés lorsque nous avons enfin répondu, en exprimant nos doutes et en demandant que certaines preuves nous soient apportées que l’administrateur a bien été mis en garde à vue.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés