WikiLeaks, qui a déjà divulgué trois chapitres du partenariat transpacifique (TPP), offre une récompense de 100 000 dollars à quiconque lui communiquera une copie des vingt-six chapitres restants.

100 000 dollars. C'est la récompense que promet WikiLeaks à celui ou celle qui lui transmettra une copie valide de l'accord de partenariat transpacifique (TPP, pour Trans-Pacific Partnership) qui est en train d'être négocié dans le plus grand secret par plusieurs pays bordant l'océan Pacifique.

"Le TPP est un traité international […] qui est en train d'être négocié en secret par les États-Unis, l'Australie, le Canada, le Japon, le Mexique et d'autres. Cet accord massif contient 29 chapitres, dont 26 sont encore secrets. Il couvre 40 % du PIB mondial et il s'agit du plus grand accord de son genre dans l'histoire", explique le site fondé par Julian Assange, qui a déjà révélé certains pans du traité depuis 2013.

"Le traité prévoit la création d'un nouveau système juridique international qui permettra aux multinationales de contourner les tribunaux nationaux, de se soustraire à la protection de l'environnement, d'être une police privée de l'Internet aux côtés de l'industrie du divertissement, de restreindre la disponibilité des médicaments génériques abordables et de réduire considérablement la souveraineté législative de chaque pays" poursuit WikiLeaks.

Outre les pays mentionnés ci-dessus, d'autres nations sont engagées dans les discussions sur le TPP : le Chili, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam. Par ailleurs, d'autres États comme la Corée du Sud, les Philippines et Taïwan ont fait part de leur intérêt pour l'accord de partenariat transpacifique.

WikiLeaks n'ayant pas les moyens financiers de verser directement la récompense, le site a choisi de lancer une campagne pour faire appel à la générosité des internautes qui sont également préoccupés par l'opacité des négociations. Pour l'heure, un peu moins d'un tiers de l'objectif (31 500 dollars environ) a été atteint grâce aux dons de 268 particuliers.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos