Arrêté en Asie du Sud Est puis expulsé vers la Suède, Fredrik Neij a été libéré cette semaine après sept mois passés en prison. Il avait été condamné à dix mois d'emprisonnement dans le cadre du procès de The Pirate Bay, mais une remise de peine lui a été accordée.

Fredrik Neij est de nouveau un homme libre. Après plusieurs mois passés en prison, le cofondateur suédois de The Pirate Bay a été libéré lundi grâce à une remise de peine lui permettant de sortir plus tôt que prévu. Dans le cadre du procès des responsables du site d'indexation des liens BitTorrent, Fredrik Neij avait été condamné à une peine d'emprisonnement de dix mois. Il en aura fait les deux tiers.

Pendant un temps, Fredrik Neij, qui était l'un des deux techniciens de The Pirate Bay, a cherché à échapper à l'enfermement en se réfugiant en Asie du Sud Est. Mais après plusieurs mois de cavale, il avait finalement été arrêté par la police locale alors qu'il cherchait à traverser la frontière séparant le Laos de la Thaïlande. Expulsé, il avait été remis aux autorités suédoises.

À l'heure actuel, seul Gottfrid Svartholm – l'autre technicien – est toujours en prison, à cause d'une autre affaire (il a été condamné au Danemark à trois ans et demi de prison dans une affaire de piratage informatique). Concernant Peter Sunde, le porte-parole, sa libération a eu lieu en novembre après sept mois de prison. Sa peine était de huit mois. Le quatrième homme, le financier Carl Lundström, a purgé sa peine de 4 mois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés