Des progrès sont à espérer au niveau de l'autonomie et de la gestion de la mémoire vive avec la prochaine version d'Android. Toutefois, ces deux domaines constituaient déjà des objectifs lors du développement des précédentes versions de l'O.S.

À partir du 28 mai, Google tiendra sa traditionnelle conférence annuelle à San Francisco. C'est au cours de cet évènement qu'un premier aperçu de la prochaine version du système d'exploitation mobile Android – Android M – devrait être donné. Il est même possible que l'entreprise en profite pour dévoiler le nom définitif de la prochaine branche majeure de l'O.S. (Marshmallow ? Muffin ? Marzipan ?).

En attendant, les rumeurs sur les principales avancées d'Android M se répandent sur le web.

D'après les sources du site spécialisé Android Police, un effort particulier a été réalisé dans deux domaines : l'autonomie, avec une gestion encore plus fine de la batterie (c'était déjà un objectif d'Android Lollipop, avec le projet Volta), et la mémoire vive, avec une réduction de l'utilisation des ressources du mobile (là aussi, il s'agit d'un objectif ancien : le projet Svelte existe depuis plus d'un an).

Pour cela, les équipes en charge du développement du système d'exploitation auraient cherché à limiter certains effets de la géolocalisation qui pèsent sur l'autonomie tout en réduisant significativement l'activité du mobile quand celui-ci n'est pas en recharge, lorsque l'écran est éteint.

Si la préservation de la batterie du mobile nécessite d'optimiser encore et toujours le système d'exploitation, l'utilisateur doit lui aussi faire quelques efforts s'il veut que son terminal fonctionne longtemps entre deux recharges : cela passe par la désactivation de certains services (4G, Bluetooth, géolocalisation…) lorsqu'ils ne sont pas nécessaires et la diminution de la luminosité de l'écran.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés