Huawei se lance sur le marché de l'Internet des objets en présentant un ensemble de solutions pour connecter les appareils encore hors ligne. Parmi eux figure un système d'exploitation particulièrement léger, baptisé LiteOS.

La compétition pour l'Internet des objets (IoT) ne se fera pas sans Huawei. Le constructeur chinois a bien l'intention de participer à ce nouveau far west technologique, qui promet d'étendre le réseau à des objets qui étaient jusqu'à présent déconnectés (comme un réfrigérateur, une brosse à dents ou une balance, par exemple). Et pour cela, l'entreprise fera appel à ses propres outils.

À l'occasion d'un congrès organisé en Chine, Huawei a présenté une solution (baptisée "Agile IoT Solution") composée de trois éléments : une passerelle (Agile IoT gateway), un contrôleur (Agile Controller) et un système d'exploitation allégé (LiteOS).

Le plus surprenant avec LiteOS est la place réduite qu'il occupe. En effet, la plateforme – qui ne nécessite aucune configuration préalable – ne pèse que 10 Ko. Pour autant, LiteOS, malgré un nombre manifestement très limité de lignes de code, est capable de s'adapter à de nombreux supports : Huawei cite en exemple les maisons intelligentes, les accessoires électroniques et les véhicules connectés.

LiteOS pourrait ainsi venir concurrencer des systèmes d'exploitation développés spécifiquement par Google, comme Android Wear pour les gadgets connectés ou Android Auto pour les voitures. Cela étant, LiteOS, vu son poids restreint, ne propose pas les mêmes fonctionnalités. Huawei mentionne d'ailleurs des fonctions très basiques, comme la découverte automatique et la connexion au réseau.

Cela étant, il n'est pas dit que les appareils qui entreront dans le champ de l'Internet des objets aient besoin d'un système d'exploitation massif, avec des fonctionnalités à ne plus savoir qu'en faire. Reste que Huawei ne compte évidemment pas se lier les mains pour l'avenir : le groupe chinois n'hésitera pas à ajouter des options supplémentaires à LiteOS si celui lui permet de rester dans la course.

Selon Huawei, LiteOS "sera ouvert" pour les développeurs afin de leur permettre de développer des produits IoT compatibles avec ce système d'exploitation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés