Disponible sur Android et iOS, Linqapp est une application de traduction collaborative qui met en contact des locuteurs de différents pays. Les utilisateurs posent des questions sur les langues et obtiennent des réponses de ceux qui les maîtrisent.

Si Google Traduction s'avère très utile pour saisir le sens général d'un texte écrit dans une langue que vous ne maîtrisez pas, le service de l'entreprise américaine montre rapidement ses limites dès que la difficulté apparaît. Bien sûr, le logiciel ne cesse de s'améliorer. Mais il est parfois préférable de faire appel à des locuteurs natifs dès qu'il s'agit d'être précis sur une traduction, surtout si elle s'avère complexe.

C'est la raison d'être de Linqapp, une application disponible depuis fin 2013 sur Android et qui vient d'arriver sur iOS fin avril. L'idée ? Permettre aux utilisateurs de rentrer en contact avec des individus maîtrisant les langues qui les intéressent, afin que ces derniers puissent leur fournir des réponses pertinentes aux questions qu'ils se posent sur le sens d'une phrase ou la traduction d'un mot, par exemple.

Voici une vidéo qui détaille le principe de l'application :

NOTIFICATIONS ET DÉLAI D'ATTENTE

En somme, il s'agit d'une application de traduction participative. Les usagers peuvent aussi mobiliser des fichiers, par exemple en enregistrant un son ou en photographiant une pancarte ou un document. En général, la communauté répond assez vite aux nouvelles questions grâce à un système de notification. Dans le cas des langues très usitées, le délai d'attente n'est que de quelques minutes.

Et dans le cas des dialectes plus rares ? Naturellement, Linqapp est moins véloce, puisque ceux qui les maîtrisent sont moins nombreux. Il existe toutefois quelques astuces pour obtenir des réponses assez vite. C'est ce que nous explique Jonathan Aufray, responsable de la communication pour la France, qui précise qu'il y a aujourd'hui 36 000 usagers, dont 2000 ont le français pour langue maternelle (ensemble, ils peuvent répondre à des questions concernant 85 langues).

"Si aujourd'hui, vous posez une question en anglais concernant la langue islandaise, vous devriez recevoir des réponses rapidement. Mais si vous posez la question en français, cela prendra plus de temps pour recevoir une réponse car plus de personnes parlant islandais parlent anglais plutôt que français".

VERS DE L'ÉCHANGE LINGUISTIQUE

Mais avec le temps, les membres de Linqapp ont très vite étendu leurs interactions au-delà de la simple traduction.

Aujourd'hui, il n'est pas rare de voir des discussions sur les particularités orthographiques / grammaticales d'une langue, des questions sur des expressions ou des proverbes, des demandes de correspondants ou de cours / enseignement ou encore des listes de phrases basiques à connaître lorsqu'on part à l'étranger (pour demander son chemin, par exemple).

Ces usages poussent Linqapp à imaginer de nouveaux services. "Nous allons développer une application pour de l'assistance linguistique et nous allons développer une nouvelle rubrique dans l'application actuelle pour de l'échange linguistique", annonce Jonathan Aufray. L'application d'assistance servira par exemple à un homme d'affaires en voyage ou quelqu'un perdu dans un pays étranger.

Concernant l'application elle-même, Linqapp est en train de développer une version web pour qu'elle puisse être utilisée sur n'importe quel terminal ayant accès à Internet. Un portage sur Windows 10 est aussi au programme, dans la mesure où Microsoft compte faciliter le transfert des applications depuis Android et iOS vers son système d'exploitation.

Aujourd'hui, l'application est disponible en dix langues (anglais, allemand, chinois, indonésien, japonais, coréen, polonais, portugais, espagnol et turc). Mais Jonathan Aufray assure que le français, l'italien, le thaïlandais, l'arabe et le hindi suivront très prochainement.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos