SFR fait face à une action de groupe lancée par Familles Rurales. Celle-ci accuse l'opérateur d'avoir fourni une carte de couverture 4G inexacte et de ne pas avoir changé ses pratiques malgré les mises en garde de l'association de consommateurs.

SFR a exagéré l'étendue réelle de son réseau 4G, ce qui a fait croire aux utilisateurs que son offre de téléphonie mobile en très haut débit était disponible sur une plus grande partie du territoire alors qu'elle n'était en réalité accessible que dans des zones beaucoup plus localisées. Telle est l'accusation portée par Familles Rurales, une association de consommateurs, qui annonce un recours collectif contre l'opérateur.

"Pour Familles Rurales, les consommateurs n’ont pas bénéficié d’une information fiable. De nombreux clients ont ainsi pu souscrire une offre 4G alors que SFR savait cette technologie non disponible sur leur territoire", écrit l'association. Or, à la différence des autres opérateurs qui ont été mis en garde par Familles Rurales pour les mêmes raisons, SFR "n'a pas souhaité faire évoluer ses pratiques".

À la justice, l'association demande que les clients qui ont dû s'équiper d'un terminal 4G en pensant être dans une zone couverte par le réseau mobile en très haut débit de SFR "puissent être remboursés" lorsque ce n'était pas le cas.  Il faut dire que le préjudice financier n'est pas anodin pour les familles : celles-ci ont dû acquérir des mobiles plus chers que leurs versions en 3G et prendre des forfaits plus coûteux.

Dans ce dossier, Familles Rurales profite de la récente évolution de la législation française qui permet  à des particuliers de se coaliser pour mener une action en justice, sur le modèle des "class actions" aux États-Unis. Cela permet aux clients lésés, via des associations, de se rassembler dans une procédure commune pour attaquer une société accusée d'enfreindre le code de la consommation.

"Aujourd’hui, au-delà de poursuivre son action visant la condamnation du préjudice qu’il estime avoir été porté à « l’intérêt collectif », Familles Rurales entend permettre aux abonnés SFR d’obtenir la réparation des préjudices économiques nés des pratiques commerciales que l’association estime illicites", explique l'association.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés