À un mois de la conférence WWDC, Apple n'aurait pas encore obtenu tous les accords de licence pour son futur service d'écoute de musique en streaming, qui reposera sur les fondations de Beats. Mais la firme de Cupertino souhaiterait quand même le présenter lors de son salon annuel.

Désormais propriétaire de Beats, société pour laquelle 3 milliards de dollars ont été dépensés, Apple prépare son entrée dans le secteur du streaming musical avec un service d'écoute complètement réorganisé. D'après des sources internes, la firme de Cupertino projette de présenter la plateforme au cours du salon Worldwide Developers Conference (WWDC), qui aura lieu du 8 au 12 juin aux USA, avant un lancement grand public qui surviendra dans les semaines ou les mois à venir.

Ça, c'est pour la théorie. Dans la pratique, l'entreprise américaine devrait être contrariée par les réticences de certains professionnels de l'industrie musicale. S'appuyant sur une source du secteur, le site Billboard signale que l'entreprise américaine n'a pas encore obtenu la totalité des accords de licence avec les principaux labels pour exploiter leurs catalogues. Nos confrères ne précisent pas si Apple a des difficultés avec toutes les maisons de disques ou si les réticences proviennent de certaines majors.

Si Apple prévoit de présenter son nouveau service de streaming au WWDC, qui sera donc basé sur les fondations de Beats, l'on ne voit pas comment l'entreprise pourrait tenir une conférence de presse sans confirmer des accords avec au moins une ou deux grandes maisons de disques dans un premier temps, quitte à annoncer les autres plus tard. Et les choses étant ce qu'elles sont, il n'est pas possible de faire sans les principaux labels (Universal, Sony et Warner).

De son côté, le site 9 to 5 Mac indique que le prix de l'abonnement sera similaire à ce que l'on trouve ailleurs (environ 10 dollars par mois), si les accord de licence aboutissent. Apple n'aurait donc pas réussi à peser suffisamment pour imposer des tarifs plus attractifs, en rognant sur les marges des majors (il était question d'un prix autour de 7 à 8 dollars). Quant aux exclusivités que Apple veut obtenir pour avoir un avantage sur la concurrence, elles restent a priori incertaines, faute de s'entendre pour l'instant avec les labels.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés