Free Mobile compte désormais plus de supports 4G actifs que SFR-Numericable. C'est ce que révèlent les dernières statistiques de l'agence nationale des fréquences.

C'est un tournant dans la compétition des opérateurs de téléphonie mobile. Pour la toute première fois de son histoire, Free dispose d'un réseau de supports 4G en activité plus étendu que celui d'un de ses rivaux. En effet, les dernières statistiques transmises par l'agence nationale des fréquences révèlent que le nouvel entrant vient de dépasser Numericable-SFR, pourtant présent dans ce marché depuis bien plus longtemps.

Ce scénario était attendu. Ces derniers mois, les données mensuelles de l'agence nationale des fréquences montraient une rapide progression du nombre d'antennes-relais 4G activées par Free Mobile, à un rythme plus soutenu que SFR-Numericable. Sans sursaut de la part de ce dernier, ce n'était plus qu'une question de temps avant que sa place de numéro trois ne soit contestée.

Au 1er mai, pour la France métropolitaine, Free Mobile s'appuie sur 3427 supports 4G en activité, soit 257 de plus que Numericable-SFR. Toutes les installations du quatrième opérateur fonctionnent dans la bande de fréquence 2,6 GHz, alors que les emprises de son concurrent fonctionnent aussi dans la bande de fréquence 800 MHz (2932 supports, plus 926 supports pour la bande 2,6 GHz).

Pour SFR, c'est un coup dur : l'opérateur, qui se présentait encore en début d'année comme un "pionnier du très haut débit mobile" pour avoir testé très tôt la 4G+ (en octobre 2013) est aujourd'hui à la traine par rapport à ses adversaires, qu'il s'agisse du nombre de villes couvertes ou du nombre de supports 4G activés. Mais à sa décharge, l'opérateur doit composer avec Numericable, qui est en train de l'absorber.

Cela étant, les données de l'agence ne sont qu'un indicateur parmi d'autres.

Concernant la couverture de la population 4G, il ne suffit pas d'avoir le plus d'antennes-relais ; il faut aussi veiller à les disposer de la façon la plus optimale possible, afin d'atteindre un maximum d'usagers. En outre, SFR-Numericable bénéficie de supports pour la bande 800 MHz, qui permettent une couverture plus étendue et une meilleure pénétration du signal dans les bâtiments. Ce que n'a pas Free.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés