Les mods payants pour Skyrim ont vécu. Valve annonce le retrait de cette fonctionnalité, reconnaissant qu'il a manqué de précaution en proposant un service sensible dans une communauté ancienne, aux règles tacites bien établies. Mais le groupe n'abandonne pas pour autant le principe des mods payants.

C'est un rétropédalage en règle. Quelques jours à peine après avoir annoncé l'arrivée des mods payants pour Skyrim, Valve a pris la décision de tout annuler au cours du week-end. L'éditeur de plateforme Steam s'est en effet heurtée de plein fouet à la communauté des joueurs, qui s'est avérée très rétive à l'idée de payer pour des mods qui étaient jusqu'à présent partagés sans aucun but lucratif.

Sous la pression de ses utilisateurs, Valve a donc préféré jouer l'apaisement et renoncer à vendre des mods pour Skyrim. Dans un billet explicatif publié mardi, l'entreprise ajoute que ceux qui ont acheté des mods seront remboursés en totalité. L'annulation (provisoire ?) de cette fonctionnalité a été prise en accord avec Bethesda Softworks, le studio à l'origine de Skyrim.

UNE RÉPARTITION DES GAINS INJUSTE ?

"Pour vous aider à comprendre pourquoi nous pensions que c'était une bonne idée, il faut savoir que nos principaux objectifs étaient de donner aux créateurs de mods la possibilité de travailler à temps plein dessus s'ils le voulaient et d'encourager les développeurs à fournir un meilleur soutien à la communauté des moddeurs", écrit Valve, dans un souci de calmer le jeu.

Mais pour pouvoir travailler à temps plein sur un mod, encore faut-il que le moddeur gagne assez d'argent pour en vivre. Or, la répartition des gains lors de l'achat d'un mod n'était pas vraiment à l'avantage du créateur. Celui-ci ne touche que 25 % du montant de la vente, tandis que les 75 % restants sont divisés entre Valve et le studio.

Pour de nombreux joueurs, l'iniquité du partage a constitué le principal problème.

VALVE GARDE L'IDÉE DES MODS PAYANTS

Dans son message, Valve reconnaît avoir manqué de précaution en lançant une nouvelle fonctionnalité sans prendre la température de la communauté concernée. Surtout qu'il ne s'agit pas de n'importe laquelle : celle de Skyrim est ancienne et bien installée. En débarquant avec ses gros sabots sans évaluer en amont l'accueil des joueurs, Valve ne pouvait que se heurter à un mur.

Cela étant dit, Valve ne ferme pas totalement la porte aux mods payants. La fonctionnalité est pour l'instant retirée concernant Skyrim, mais elle pourrait revenir sous une forme qui sera peut-être mieux acceptée par les joueurs (par exemple, en augmentant la part des revenus pour le moddeur). Elle devrait en outre être proposée pour d'autres jeux vidéo, celle-ci étant jugée "utile" par Valve.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés