Valve change de fusil d'épaule face au phishing et au spam. Désormais, l'utilisation de Steam sera bridée pour les comptes qui n'ont pas dépensé au moins 5 dollars dans la boutique. Le studio espère ainsi filtrer les joueurs légitimes et tenir à l'écart les personnes malveillantes.

Avec plus de 125 millions de membres au compteur, Steam est incontestablement l'une des plateformes de distribution de jeux vidéo les plus populaires au monde. Mais cet immense succès n'a pas que des avantages : le service est devenu au fil des ans une cible de choix pour les individus mal intentionnés qui cherchent à diffuser du spam ou à dérober des données personnelles (phishing).

Bien sûr, Valve – l'éditeur de Steam – n'a pas attendu le dernier moment pour affronter les pratiques malveillantes sur sa plateforme, mais force est de constater que les mesures qui ont été prises jusqu'à présent n'ont pas été décisives. La preuve, le studio est en train de suivre un nouveau plan qui consiste à verrouiller le service tant qu'un certain montant n'a pas été dépensé.

SEUIL DE 5 DOLLARS

Concrètement, plusieurs fonctionnalités seront inaccessibles à ceux qui n'ont pas dépensé au moins 5 dollars dans la boutique de Steam. Celles-ci incluent l'ouverture d'un tchat de groupe, l'envoi d'invitations, la participation du Steam Market, l'utilisation de l'API Steam Web, la possibilité de faire évoluer son profil Steam, de voter dans certaines sections de la plateforme et ainsi de suite.

Dans le cas où un joueur souhaite débloquer les options de Steam mais ne parvient à trouver un jeu à son goût pour dépenser les 5 dollars, il est toujours possible de transférer simplement les fonds dans le porte-feuille de Steam pour une utilisation ultérieure. Il est aussi possible d'offrir un jeu à un proche ou de lier une carte pré-payée à votre compte.

LES JOUEURS DE F2P AFFECTÉS

En revanche, les fonctionnalités bridées ne pourront pas être débloquées par certaines actions, parmi lesquelles : jouer à des démos, ajouter un raccourci d'un jeu qui n'a pas été acquis sur Steam, jouer à des jeux F2P, activer des clés CD promotionnelles fournies par des tiers ou encore ajouter ou jouer à des jeux en promotion (ou provisoirement gratuits) le temps d'un week-end.

La démarche de Valve se justifie au regard des menaces (spam, phishing) qui pèsent sur les joueurs de Steam. Pour ceux qui ont déjà dépensé sur la plateforme, cette nouvelle politique sera transparente. En revanche, elle ne manquera pas d'agacer les joueurs qui ne jouent qu'aux F2P (dont, ironie du sort, certains sont développés par Valve, comme Team Fortress 2) et qui profitaient auparavant de ces options.

Une foire aux questions détaillée est disponible à cette adresse.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés