Partenaires dans la recherche et la publicité depuis 2009, Yahoo et Microsoft viennent de réévaluer leurs relations, à l'avantage du portail web fondé par David Filo et Jerry Yang. Les formalités de rupture ont par ailleurs été simplifiées.

L'alliance entre Microsoft et Yahoo dans la recherche et la publicité se poursuivra, mais les clauses de leur partenariat ont été revues afin de faciliter leur divorce si l'une ou l'autre partie n'y trouve plus son intérêt. C'est ce que révèle un document transmis la semaine dernière à l'organisme américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers.

Concrètement il permet à Yahoo ou Microsoft de mettre fin au contrat à partir du 1er octobre 2015. Comment ? En remettant un simple avis écrit de résiliation, explique IT World. À la réception du courrier, l'accord restera en vigueur pendant quatre mois à compter de la date de l'avis de résiliation afin de permettre à l'autre société d'avoir assez de temps pour mettre de l'ordre dans ses affaires.

Concernant les gains publicitaires, Yahoo conservera désormais 93 % du revenu brut (c'est-à-dire avant le paiement d'affiliation) lorsqu'il affichera une publicité Bing sur l'un de ses sites. Auparavant, la part revenant au portail américaine n'était "que" de 88 % (après paiement), puis de 90 % en février à la suite d'une révision de l'accord survenue en février dernier.

Microsoft et Yahoo ont signé en 2009 un accord cadre sur la recherche et la publicité. Depuis, c'est le moteur de recherche Bing, développé par la firme de Redmond, qui s'occupe des requêtes passées sur le portail web américain, dans la mesure où celui-ci ne se considère plus comme un moteur de recherche. Aux USA, Bing gère près d'une requête sur trois si l'on ajoute la part de marché de Yahoo.

La durée de vie de l'accord entre Microsoft et Yahoo est fixée à dix ans. La première moitié de ce contrat est d'ores et déjà passée. Avec la récente évolution du contrat entre Microsoft et Yahoo, toute la question est de savoir si la seconde moitié du partenariat se déroulera sans accroc ou si l'une des deux parties décidera de voler de ses propres ailes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés