Une nouvelle plate-forme musicale est née : AlterMuziK.com. Basée sur Weed, dont le fondateur de BnFlower Ignazio Lo Faro avait importé le concept en France, AlterMuziK veut permettre aux internautes d’être rémunérés lorsqu’ils diffusent les œuvres qu’ils achètent. « Altermuzik s’appuie sur un système de gestion de droit équitable, qui va permettre à tout fan qui aura partagé des morceaux du catalogue, de toucher automatiquement jusqu’à 20 % des titres vendus. Quand aux ayants droit, ils perçoivent 50 % à chaque fois« , résument Frédéric Morteau et Salima Grout, co-fondateurs de la société. Il s’agit là encore d’un système basé sur le DRM de Microsoft, mais son usage se veut en revanche éthique ou « équitable ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés