Microsoft annonce la mise en place d'un programme pilote destiné à recruter des personnes atteintes d'autisme. L'entreprise américaine considère que ces individus ont des prédispositions particulières qui ne pourront lui être que bénéfiques.

Et si l'autisme n'était pas seulement un handicap, mais aussi une force sur le plan professionnel ? C'est ce que pense Microsoft. L'entreprise américaine a annoncé la semaine dernière la mise en place d'un programme pilote de recrutement de personnes ayant des troubles autistiques. La raison ? Ces personnes peuvent avoir des prédispositions particulières en informatique.

"Les personnes atteintes d'autisme apportent des capacités dont nous avons besoin chez Microsoft", explique la firme de Redmond. "Certaines ont une faculté étonnante de mémorisation de l'information […] ou excellent en mathématiques ou en informatique". "C'est ce vivier de talents que nous voulons avoir chez Microsoft". En revanche, la société ne précise pas combien de salariés autistes elle compte embaucher.

Ce programme pilote sera conduit en partenariat avec Specialisterne, une ONG danoise qui est spécialisée dans l'insertion professionnelle des salariés confrontés à l'autisme. C'est cette même ONG qui travaille avec la société allemande SAP, qui a annoncé en 2013 vouloir recruter d'ici 2020 des autistes à hauteur de 1 % de sa main d’œuvre mondiale.

En France, les employeurs du secteur privé et les établissements publics à caractère industriel et commercial ayant au moins 20 employés ont l'obligation d'employer des personnes souffrant d'un handicap à hauteur de 6 % de leur effectif salarié. Cette obligation peut néanmoins être contournée, dans certaines conditions.

"L’employeur peut se libérer de son obligation d’emploi en versant une contribution financière à l'association pour la gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées ou conclure un accord de branche, de groupe, d’entreprise ou d’établissement" indique le ministère du travail. Des stages ou des contrats de sous-traitance peuvent aussi alléger cette obligation.

Si la nouvelle politique de Microsoft est une bonne nouvelle pour les personnes ayant des troubles autistiques, la firme de Redmond en profite aussi pour soigner son image. En matière de diversité de sa main d'œuvre, l'entreprise américaine a en effet quelques progrès à faire : les femmes sont sous-représentées par exemple, et peinent à obtenir l'égalité salariale avec les hommes.

( photo : CC BY Johannes Marliem )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés