Il vaut mieux régler ses petits différents avant le mariage. En 2000, Universal avait décidé de poursuivre l’allemand Bertlesmann (maison mère de BMG), pour son investissement de 85 millions de dollars dans le rétablissement de Napster. Finalement après qu’Universal ait offert 1,63 milliards d’euros pour acheter BMG Music Publishing, Bertlesmann donner 60 millions de dollars à Vivendi (maison mère d’Universal), et on n’en parle plus. Bertlesmann refuse pour autant de s’admettre coupable, mais il aurait fait mauvais genre qu’Universal continue à porter plainte contre lui-même. EMI cependant ne lâche pas le morceau et continue à poursuivre l’allemand pour avoir voulu aider Napster à trouver un modèle économique viable pour tout le monde.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés