La NASA souhaite profiter des avancées en matière de lunettes de réalité augmentée. Elle s'est rapprochée de la société ODG pour développer une nouvelle paire destinée à assister les spationautes.

Il n'y a pas que Google qui s'intéresse aux lunettes connectées. La NASA aussi regarde de près cette technologie pour pouvoir l'utiliser dans certaines circonstances, comme dans la station spatiale internationale. L'agence américaine s'est ainsi rapprochée de la société Osterhout Design Group (ODG) pour tester l'usage des lunettes à réalité augmentée pour des missions au sol et dans l'espace.

L'une des pistes explorées par la NASA et ODG consiste à utiliser la réalité augmentée à la place des manuels d'instruction classiques. Le spationaute pourrait ainsi effectuer une tâche en ayant des informations s'affichant directement sur le verre, en fonction de ce qu'il regarde, au lieu d'avoir à tourner la tête pour consulter des documents en papier pour connaître la suite des procédures à suivre.

Pour la NASA, ce type de technologie s'avère utile du point de vue de la sécurité, puisqu'il permet à l'opérateur d'avoir les mains libres pour sa tâche et les yeux rivés sur ce qu'il est en train de faire, le rendant ainsi plus efficace. Or, dans la mesure où la NASA réfléchit à des missions d'exploration plus longues, notamment vers Mars, un haut degré d'efficacité sera crucial pour la réussite et la sécurité de l'équipage.

Outre les lunettes de réalité augmentée (ou de réalité virtuelle), la NASA s'intéresse à d'autres technologies qui sont progressivement en train de se démocratiser au sein de la société. L'agence spatiale américaine a ainsi démontré l'intérêt de l'impression 3D pour compléter l'assistance des navettes de ravitaillement et s'est rapproché de Nissan pour le développement de voitures autonomes.

( photo : l'un des modèles de lunettes d'ODG )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés