La prochaine version du Fairphone 2 sera proposée à la vente au cours du second semestre 2015. Plus puissant que le premier modèle, le nouveau smartphone sera également plus "vert" et plus respectueux des principes du commerce équitable. La production totale devrait atteindre les 200 000 exemplaires.

Le calendrier se précise pour le Fairphone 2. Dans un billet de blog publié à la mi-février, la société hollandaise derrière le smartphone équitable et intègre prévoit de lancer un nouveau modèle au cours de la seconde moitié de l'année. Sa commercialisation devrait débuter juste après les vacances d'été.

Pour ce nouveau Fairphone, l'entreprise néerlandaise a des ambitions bien plus importantes. Alors que la première génération du téléphone s'est écoulée à 60 000 unités, la seconde sera trois fois plus importante : il est en effet question de produire 200 000 exemplaires du Fairphone 2 d'ici la fin 2016, dont 50 000 rien que pour le second semestre de cette année.

Comme pour le premier Fairphone, c'est le marché européen qui sera privilégié. D'abord, les livraisons seront réservées en priorité aux clients du Vieux Continent. Mais l'année prochaine, les responsables du projet souhaitent pouvoir vendre le mobile ailleurs dans le monde.

Pour l'heure, les caractéristiques techniques du Fairphone 2 ne sont pas connues. On sait juste que le téléphone devrait disposer d'une connectivité 4G afin d'être dans la tendance du très haut débit mobile. Il est hautement probable que le système d'exploitation sera encore Android, bien que la société néerlandaise songe à proposer des plateformes alternatives, comme Firefox OS et Ubuntu Phone.

Par rapport au Fairphone, le nouveau modèle sera encore plus exigeant sur ses principes, comme le commerce équitable et le respect de l'environnement.

L'entreprise à l'origine du projet ne cache pas d'ailleurs qu'elle a encore des progrès à faire pour obtenir un produit 100 % intègre, équitable et écologique (mais est-ce un but accessible ?), même si la première génération a déjà fait un pas notable dans la bonne direction. Interrogé par The Next Web au cours du Mobile World Congress, un porte-parole explique

"C'est encore loin d'être 100 % équitable, mais nous voyons cela plutôt comme un point de départ. Il y a des milliers de choses qui peuvent être améliorées dans la chaine d'approvisionnement. Le téléphone contient plus de trente minéraux. Ces derniers proviennent de tous les coins de la planète et il y a des dizaines d'étapes à franchir avant qu'ils ne deviennent des composants pour l'usine".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés