Prévue pour la fin 2015, la disparition des frais d'itinérance (ou "roaming") en Europe est en passe d'être retardée d'au moins trois ans. À la place, un système mixte incluant une "allocation d'itinérance de base" est avancé.

C'est décevant, mais c'était prévisible. Prévue initialement pour la fin 2015, la disparition complète des frais d'itinérance (ou "roaming") au sein de l'Union européenne ne devrait pas survenir en fin de compte avant plusieurs années. En effet, le Conseil européen, qui rassemble les chefs d'État et de gouvernement des États membres, s'est prononcé en faveur d'un report d'un report de la mesure.

Concrètement, il s'agit de différer l'extinction des frais de roaming à 2018 minimum, indique l'AFP. À la place, un nouveau mécanisme de tarification est proposé, fondé sur une "allocation d'itinérance de base".  Dans les faits, les usagers pourraient recevoir et passer des appels, surfer sur le net ainsi qu'envoyer des SMS / MMS sans coût supplémentaire, mais avec une limite dont les contours restent à déterminer.

Avec cette enveloppe basique destiné au roaming, ce sera le coût local en vigueur dans le pays où se trouve mobinaute qui sera appliqué. En revanche, une fois le plafond de l'allocation d'itinérance de base atteint, les opérateurs de téléphonie seront en mesure d'appliquer des frais supplémentaires. Cependant, ces charges devraient être moins élevées que celles actuellement appliquées dans l'Union.

"Pour la prochaine étape, la Commission sera invitée à évaluer d'ici la mi-2018 quelles mesures supplémentaires peuvent être nécessaires en vue d'un retrait progressif des frais d'itinérance", commente le communiqué du Conseil européen.

Rappelons que la fin de l'itinérance est une proposition figurant dans le rapport rédigé par l'eurodéputée espagnole Pilar del Castillo et qu'elle a été approuvée par le Parlement européen l'an dernier. L'objectif initial était de faire entrer en vigueur cette mesure le 15 décembre, avec la perspective d'unifier un peu plus le marché intérieur des télécommunications.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés