La dernière version d'Android continue son bonhomme de chemin. Présentée l'an dernier, elle se répand progressivement sur les terminaux utilisant le système d'exploitation de Google.

Cette fois, ça y est : Lollipop représente désormais une part non négligeable dans l'écosystème Android. Selon les statistiques fournies cette semaine par Google, le nombre de terminaux utilisant la dernière version de son système d'exploitation a doublé. Alors qu'elle figurait sur 1,6 % des appareils détectés sur Google Play le mois dernier, elle pèse désormais 3,3 %.

Ces données donnent un assez bon aperçu de la fragmentation d'Android, même si elles ne sont fondées que sur les terminaux qui ont été repérés sur Google Play entre le 23 février et le 2 mars. Même si ces statistiques ne permettent pas de connaître avec une exactitude extrême le taux d'adoption réel de Lollipop, elles ont le mérite de donner les grands rapports de force entre les versions de l'O.S.

Si Lollipop connaît une forte progression, c'est aussi le cas de la branche précédente : KitKat. Cette mouture est désormais présente sur 40,9 % des terminaux détectés sur Google Play, contre 39,7 % un mois avant. En revanche, les versions plus anciennes (Gingerbread, Ice Cream Sandwich et Jelly Bean) sont toutes en phase de recul. Il n'y a que Froyo qui se maintient, mais avec un poids négligeable.

Rappelons que la diffusion des nouvelles versions d'Android dépend aussi des constructeurs, puisque ce sont eux qui déterminent la politique de mise à jour de leurs appareils. Ainsi, Lollipop est en général réservé aux mobiles récents, c'est-à-dire ceux qui ne sont pas encore largement répandus auprès du grand public. Ce qui explique la faible présence de la branche 5.x.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés