VLC 2.2 est disponible au téléchargement. Cette nouvelle version survient sept mois après la précédente mise à jour du logiciel. De nombreuses évolutions sont au programme, comme la rotation automatique des vidéos enregistrées depuis un mobile et la reprise de lecture.

VLC évolue. Sept mois après la précédente mise à jour du lecteur multimédia, le projet VideoLAN diffuse une nouvelle version de son logiciel. Numérotée 2.2 et baptisée WeatherWax, cette mouture – qui est qualifiée de "majeure" par les responsables de son développement – a été synchronisée avec d'autres versions du logiciel (pour iOS, Android, WinRT et Windows Phone) afin de tout sortir en même temps.

Sur le plan technique, la mise à jour 2.2 de VLC intègre un système de rotation automatique des vidéos enregistrées depuis un téléphone portable, afin de combattre le syndrome de la vidéo verticale (le "mode portrait", en somme). Cette fonctionnalité s'appuie sur l'accélération matérielle pour modifier l'affichage de la vidéo (celle-ci n'est pas disponible sur l'ensemble des plateformes).

VLC 2.2 accueille aussi une option de reprise de lecture, qui permet de reprendre une vidéo au moment où vous l'avez arrêtée lorsque vous avez fermé le lecteur multimédia. VideoLAN rappelle dans ses notes de mise à jour que cette fonctionnalité figure déjà depuis un petit moment sur l'application mobile. Elle arrive cette fois sur la version destinée aux ordinateurs de bureau.

La mise à jour comprend aussi un support amélioré des nouveaux codecs HD, à la fois pour l'encodage et le décodage des vidéos. Sont mentionnés en particulier le VP9 et le H.265/HEVC. VLC 2.2 permet également de télécharger des extensions directement depuis l'application, via une interface dédiée. L'extension VLSub, une fois installée, fait de même pour les sous-titres.

Le détail de la mise à jour, qui est conséquente, peut être lu à cette adresse. Citons la prise en charge expérimentale des menus interactifs dans les disques Blu-ray, l'amélioration du support de certains fichiers récalcitrants (Ogg, MP4 et WMV) ou encore la compatibilité avec un nombre très conséquent de codecs inhabituels

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés