Farouche opposant de la neutralité du net, Verizon a critiqué le vote final de la FCC d'une façon pour le moins originale, mêlant communiqué de presse en morse et document imitant l'impression baveuse d'une machine à écrire.

Au moins, Verizon aura eu le mérite de se plaindre avec allure. Alors que la commission fédérale des communications (FCC) a approuvé de nouvelles règles en faveur de la neutralité du net, qui font de l'accès à Internet un service d'utilité publique qui doit respecter des obligations d'ouverture et de non-discrimination, l'opérateur américain a diffusé un communiqué… écrit en morse.

Il faut dire que Verizon s'est fortement mobilisé pour combattre la neutralité du net. Pour le fournisseur d'accès à Internet, ce nouveau cadre "impose aux opérateurs des règles qui ont été écrites à l'époque de la locomotive à vapeur et du télégraphe". D'où l'écriture en morse dans le communiqué de presse et la publication d'un PDF (.pdf) imitant une vieille machine à écrire peu précise.

L'argument de Verizon se fonde en fait sur l'ancienneté d'une loi fédérale américaine. La reclassification effectuée par la FCC implique en effet la législation "Communications Act", qui date du 19 juin 1934. En filigrane, il faut comprendre que la vision des défenseurs de la neutralité du net est passéiste et que la FCC vient de ramener les États-Unis des années en arrière. Rien de moins.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés