Le projet Caliopen, qui est logiciel libre destiné à centraliser sa communication électronique sur une même plateforme, progresse. Une version alpha de l'application est attendue pour la fin du mois de mai.

Lentement mais sûrement, le développement de Caliopen avance. Dans un point d'étape publié la semaine dernière, l'équipe technique signale que l'application devrait être présentée dans une version expérimentale ("alpha") à la fin mai. Des démonstrations du fonctionnement de Caliopen devraient alors avoir lieu. Car pour l'heure, les vidéos donnant un aperçu du projet sont encore rares.

Si Caliopen prétend revisiter le courrier électronique, il souhaite aussi devenir l'espace de prédilection dans lequel l'utilisateur pourra centraliser toute sa communication électronique. Ainsi, avec Caliopen, il sera possible d'associer des comptes externes (boîte aux lettres, Facebook, Twitter, Google, Yahoo, LinkedIn…) pour continuer à discuter avec ses proches qui se trouvent sur d'autres services.

Bâti selon le principe du logiciel libre, Caliopen s'appuiera sur un site web adaptatif (responsive design). "C’est une approche cohérente avec les meilleures pratiques du web qui nous permettra d’offrir une bonne expérience utilisateur sur les appareils mobiles : nous réduisons ainsi la nécessité d’applications mobiles dédiées en optimisant le processus de travail", commente l'équipe.

Caliopen est un projet lancé par Laurent Chemla, un informaticien qui a fondé le bureau d'enregistrement Gandi et qui s'est fortement impliqué sur le plan politique lors de la loi Hadopi. C'est à la suite des révélations d'Edward Snowden sur la surveillance de masse déployée par la NSA que le développement de Caliopen a été remis sur les rails.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés