Il a été découvert que Tumblr masque par défaut les requêtes avec le mot-clé "torrent". Pour voir les résultats, il faut désactiver le filtre "contenu adulte". La raison ? Un nombre important de messages qui sont référencés avec ce terme concernent en fait des contenus pornographiques.

Lorsque Yahoo a dépensé 1,1 milliard de dollars en 2013 pour s'offrir Tumblr, le portail web américain a expliqué vouloir rajeunir son audience autour de la cible des 18-25 ans. Pour cela, la plateforme de micro-blogging était une cible de choix, car celle-ci a su séduire les jeunes internautes avec son système hybride mêlant réseau social d'un côté et service de blog de l'autre.

Mais sur Tumblr, il y a aussi beaucoup de contenus pornographiques. L'entreprise américaine s'est donc retrouvée face à une problématique évidente : comment éviter de basculer dans la censure pure et simple, tout en conservant une audience adolescente ? Le groupe a finalement tranché : les fichiers pour adultes sont conservés, mais un filtre "contenu adulte" permet de masquer certains résultats.

Cette semaine, les développeurs du client BitTorrent Vuze ont constaté que le mot-clé "torrent" est lui aussi soumis au filtre "contenu adulte". Lorsqu'une recherche est lancée avec ce terme, aucun résultat ne s'affiche. Pour visualiser les messages référencés avec ce mot, les utilisateurs sont obligés de lever le filtre "contenu adulte", ce qui aura pour effet de ne plus rien masquer (incluant les autres mots-clés censurés).

Il semble, comme le fait remarquer Torrentfreak, que la mise à l'écart du mot-clé "torrent" a été provoquée par le fait que beaucoup de contenus pour adultes sur Tumblr sont justement proposés avec un lien BitTorrent ou avec une URL externe menant vers un site pour adultes. Une simple recherche permet de le constater. On trouve par exemple énormément de fichiers pornographiques provenant du Japon.

Cette politique de mise à l'écart des contenus pour adultes peut se justifier au regard de l'âge moyen des visiteurs sur Tumblr.

Des termes très connotés, par exemple ceux décrivant des pratiques sexuelles précises, ne souffriront guère d'une censure trop large, puisqu'ils sont très généralement associés à des contenus effectivement pornographiques (mais il y a toujours des exceptions). En revanche, un mot-clé comme BitTorrent recouvre aussi d'autres réalités, notamment des échanges de fichiers légaux.

( photo : CC BY-SA Esther Vargas )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés