Altice, la maison-mère de Numericable, a déposé une offre de 3,9 milliards d'euros pour acheter la part restante de Vivendi dans le capital de Numericable-SFR.

Mise à jour 2 – Dans un nouveau communiqué publié mercredi, Vivendi indique avoir finalisé la cession de sa participation de 20 % dans Numericable-SFR. Un premier versement de 1,8 milliard d’euros a été effectué par SFR-Numericable. Le second de 1,9 milliard d'euros sera payé par Altice France, au plus tard le 7 avril 2016.

Mise à jour – Vivendi accepte la proposition de Numericable-SFR et d’Altice. "Après examen par le Directoire, le Conseil de surveillance a étudié ce jour l’offre de Numericable-SFR et d’Altice concernant la participation de 20 % de Vivendi dans l’opérateur de télécommunications. Il a décidé d’y donner une suite favorable", écrit le communiqué, publié vendredi.

Sujet du 18 février – L'an dernier, quand Vivendi a accepté l'offre de rachat déposée par Numericable concernant SFR, les deux parties ont convenu de se partager la nouvelle entité. La participation de Vivendi au capital a été fixée à 20 % et celle de la maison-mère de Numericable (Altice) à 60 %. Quant aux 20 % restants, ils constituent le capital flottant, c'est-à-dire les actions qui peuvent être échangées en bourse.

Dix mois plus tard, Numericable ne souhaite plus la présence de Vivendi dans le capital de l'entité combinée (SFR + Numericable). Aussi, le câblo-opérateur a fait une "offre ferme" au géant des médias pour lui acheter sa part. Celle-ci s'élève à 3,9 milliards d'euros, avec un prix par action de 40 euros. Reste à savoir si Vivendi sera séduit par le montant avancé par Numericable, quitte à être poussé vers la sortie.

L'opération se ferait en deux parties. Si Vivendi accepte l'offre, Numericable-SFR paierait la moitié de la somme immédiatement (environ 1,95 milliard d'euros). L'autre moitié serait prise en charge directement par Altice, avec un paiement différé au plus tard le 7 avril 2016. Des intérêts annuels de 3,8 % seraient appliqués, ainsi qu'une garantie bancaire.

Vivendi réserve pour l'heure sa réponse.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés