La SNCF annonce l'arrivée du WiFi en 2016 dans certains TGV, après une phase de test qui débutera à partir de juin. L'accès au réseau sans fil sera gratuit pour les passagers, mais il pourrait y avoir un affichage publicitaire obligatoire au préalable.

C'est donc l'année prochaine que le WiFi fera officiellement son entrée dans les TGV. Lors d'une conférence de presse qui s'est déroulée ce mardi matin, la SNCF a détaillé les premières étapes de son calendrier de déploiement. La société nationale des chemins de fer prévient toutefois qu'il faudra du temps pour équiper toutes les lignes de son réseau.

Selon les explications de l'entreprise ferroviaire publique française, "le dispositif sera testé et opéré de manière commerciale dès juin 2015". À cette première phase succédera une seconde étape, à la mi-2016, qui sera le véritable coup d'envoi du WiFi dans le train. Et d'ici les deux à trois prochaines années, au moins quatre lignes auront accès au réseau sans fil.

Il s'agit de la liaison Paris – Lyon, qui sera équipée fin 2016, puis des trajets LGV-Est, Paris – Bordeaux et Paris -Strasbourg. Outre les voies, le WiFi est aussi en cours de déploiement dans les gares.

La SNCF précise qu'un appel d'offres est actuellement lancé pour équiper les trains et pour que les voies soient couvertes, notant que l'ajout du WiFi dans les trains est plus compliqué qu'il n'y paraît, puisqu'il devrait mobiliser des antennes 4G. En revanche, l'utilisation des satellites est exclue. L'entreprise espère obtenir les premiers résultats de l'appel d'offres d'ici juillet.

Longtemps évoqué, le WiFi dans les TGV est devenu partiellement réalité lors des expérimentations conduites en France sur la ligne LGV Est Européenne. D'autres trains ont été aussi équipés, à l'image des rames Thalys, avec une connexion assurée par satellite et 3G ; l'accès est gratuit dans la majorité des cas, sauf pour les billets no-flex, avec un prix entre 6,50 et 13 euros en seconde classe.

Le WiFi dans les TGV sera-t-il payant ? Non, il sera gratuit. Les usagers pourront accéder sans payer à Internet. Attention, toutefois : il devrait toutefois y avoir un modèle économique reposant sur de la publicité, où l'usager sera contraint de de passer par un écran de connexion qui l'obligera à regarder un spot publicitaire avant d'accéder au service (idem dans les gares).

Le sujet du WiFi dans les TGV avait été abordé il y a quelques semaines par Axelle Lemaire, la secrétaire d'État chargée du Numérique. Commentant l'actualité de la SNCF, elle avait exprimé son désir de voir la mise en place d'un accès gratuit au service pour les passagers

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés