860 millions d'euros. C'est le montant de l'amende qui a été infligée à Qualcomm pour avoir enfreint la législation chinoise sur le droit de la concurrence.

Dans un communiqué (.pdf), l'équipementier américain spécialisé dans la fabrication de semi-conducteurs a fait savoir qu'il ne contesterait pas la sanction pécuniaire fixée par la NRDC (National Development and Reform Commission).

En parallèle, Qualcomm annonce plusieurs mesures afin de revenir dans les clous de la loi chinoise. Parmi celles-ci, le fondeur promet qu'il va désormais respecter de nouvelles conditions de licence pour les appareils vendus en Chine et annonce qu'il proposera séparément certains de ses brevets essentiels concernant les normes 3G et 4G, afin de les proposer à un meilleur prix.

( photo : CC BY-SA Coolcaesar )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés