Le géant du e-commerce chinois Alibaba se lance lui aussi dans la livraison par drone. L'entreprise va conduire des tests dans trois villes chinoises pendant quelques jours, afin d'évaluer la viabilité d'un tel service.

En 2013, Amazon a créé la surprise en dévoilant PrimeAir, un projet dont le but est d'employer des drones pour effectuer des livraisons en ville. En développement, ce service ne sera pas disponible avant des années : des progrès substantiels doivent encore être accomplis pour que les vols soient aussi sûrs que possible. De plus, la réglementation doit être modifiée pour autoriser le survol des zones habitées.

Malgré les obstacles techniques et juridiques qui jalonnent le parcours menant vers l'exploitation des drones de livraison, des sociétés comme Domino's (pour livrer des pizzas) ou DHL (pour apporter des médicaments) cherchent à se mettre sur la ligne de départ, bien conscientes des opportunités qui pourraient émerger. C'est aussi le cas de La Poste, via sa filiale express internationale GeoPost.

Les firmes occidentales ne sont toutefois pas les seules à s'engager dans cette voie. Le site Tech in Asia signale que le groupe chinois spécialisé dans le commerce en ligne Alibaba procède lui aussi à des tests de livraison par drone. Une expérience grandeur nature doit avoir lieu du 4 au 6 février dans trois villes du pays (Pékin, Shanghai et Guanghzou).

Dans le cadre de ce test, seuls 450 clients se trouvant dans ces trois communes pourront être livrés par ce canal. Le poids total de la commande ne devra pas excéder 340 grammes et l'objectif est de pouvoir atteindre n'importe quel client en moins d'une heure. Les produits éligibles pour la livraison par drone incluent du thé, du sucre brun et divers autres produits d'alimentation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés