Bill Gates a confié qu'il travaille actuellement sur un assistant personnel pour Microsoft. Le milliardaire n'a pas beaucoup détaillé ce mystérieux projet. Celui-ci aurait pour objectif de tout mémoriser et devrait fonctionner sur tous les appareils de l'utilisateur.

Depuis les années 2000, Bill Gates a progressivement pris ses distances avec Microsoft. Il a d'abord démissionné de son poste de PDG en 2000, avant d'abandonner toute fonction opérationnelle huit ans plus tard. En 2014, le milliardaire a cédé son siège de président du conseil d'administration, avant de réduire sa part dans le capital de l'entreprise américaine.

Ce retrait progressif a permis à l'homme d'affaires de consacrer de plus en plus de temps à sa fondation pour mener des actions caritatives en mobilisant son immense fortune. Toutefois, malgré son désir de philanthropie, Bill Gates n'a pas totalement coupé les ponts avec Microsoft. En fait, il occupe toujours certaines responsabilités au sein de la firme de Redmond.

Au cours d'une séance de questions / réponses sur Reddit (un exercice auquel il est désormais rodé), Bill Gates a levé partiellement le voile sur ses occupations chez Microsoft. Actuellement, il travaille sur un projet d'assistant personnel qui fonctionnera sur n'importe quel appareil. Ce dossier n'est d'ailleurs pas le seul sur lequel il passe du temps, mais aucun indice n'a été donné concernant les autres.

Il semble évident que l'assistant personnel dont parle Bill Gates n'a absolument rien à voir avec l'actuel assistant personnel en cours de développement chez Microsoft. Baptisé Cortana, celui-ci est l'équivalent de Siri sur iOS ou de Google Now sur Android. À moins qu'il ne s'agisse d'une version particulièrement évoluée de Cortana, mais dont la disponibilité n'est pas prévue avant quelques années ?

C'est une éventualité. On sait que Cortana reçoit régulièrement des améliorations de la part de Microsoft (notamment pour fonctionner avec d'autres langues que l'anglais) et que le groupe souhaite proposer son logiciel sur d'autres plateformes que celles composant l'écosystème Windows. Mais Bill Gates n'ayant pas donné d'autres indications, on ne peut que se perdre en conjectures.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés