À Lyon, un homme de 28 ans a été arrêté. Sur son ordinateur, plus de deux millions d'images pédopornographiques ont été découvertes par la gendarmerie.

Plus de deux millions. C'est le nombre ahurissant d'images pédopornographiques qui ont été téléchargées par un seul individu en l'espace de huit mois. Âgé de 28 ans et vivant à Lyon, l'homme fréquentait un réseau en pair à pair pour récupérer des photographies mettant en scène des enfants impliqués dans des actes sexuels. Il a été arrêté en début de semaine et son domicile a fait l'objet d'une perquisition.

Selon France 3, l'homme avait été repéré par le centre technique de la gendarmerie nationale de Rosny-sous-Bois. C'est dans cette ville que se trouve la division de lutte contre la cybercriminalité du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, qui met notamment en œuvre le centre national d'images pédopornographiques (CNAIP) en coopération avec la police nationale.

Sur le plan judiciaire, le prévenu s'expose à une lourde sanction. Le code pénal, dans son article 227-23, prévoit que "les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et à 100 000 euros d'amende lorsqu'il a été utilisé, pour la diffusion de l'image ou de la représentation du mineur à destination d'un public non déterminé, un réseau de communications électroniques".

En effet, dans la mesure où l'obtention des fichiers concernés s'est déroulée sur un réseau P2P, selon l'AFP, l'on peut penser que les images, une fois récupérées, ont été ensuite repartagées avec le reste des participants. C'est en tout cas ainsi qu'un réseau en pair à pair est censé fonctionner.

 Il doit passer devant le tribunal correctionnel le 25 juin.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés