En Italie, à la suite d'une plainte déposée par une chaîne de télévision, une opération menée par les autorités s'est achevée avec le blocage de 124 sites accusés de piratage.

C'est une décision d'une ampleur réellement inédite. Alors qu'elle s'était déjà illustrée par le passé pour sa propension à bloquer massivement des sites accusés d'enfreindre le droit d'auteur, l'Italie vient de franchir un nouveau cap cette semaine en organisant la censure de cent nouveaux domaines.

Selon Torrentfreak, qui rapporte l'information, l'opération conduite par la police douanière et financière italienne ("Guardia di Finanza") a été déclenchée par le parquet de Rome à la suite d'une plainte déposée par le bouquet de télévision par satellite Sky Italia. Ce dernier, dont le capital est contrôlé à hauteur de 40 % par 21st Century Fox, voulait empêcher la retransmission illicite et en streaming de ses programmes.

La liste des sites ciblés par l'opération, qui a été baptisée "Match Off", n'a pas été rendue publique. Seule une adresse a été donnée (sportlemon.tv). Les sites incriminés opérant en dehors du territoire italien, les autorités n'avaient pas la possibilité de lancer une opération de police pour saisir des serveurs ou prendre le contrôle des noms de domaine. C'est donc la voie du blocage qui a été privilégiée.

D'après Sky Italia, les sites en question – 124 en tout – diffusent des contenus incluant des films, des séries, des concerts, de la musique, des compétitions sportives et bien d'autres évènements télévisés. Nos confrères indiquent que le blocage est d'ores et déjà en vigueur auprès des fournisseurs d'accès à Internet locaux, un magistrat ayant donné son feu vert.

( photo )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés