Alors que la vente de la montre connectée d'Apple doit avoir lieu cette année, des interrogations demeurent sur l'autonomie réelle de l'accessoire. Celui-ci pourrait ne pas tenir plus d'une journée sans charge. En cas d'utilisation intensive, l'appareil ne tiendrait que quelques heures. Mais ce type d'usage sera-t-il dominant ?

Dévoilée en septembre, la montre connectée Apple Watch a fait l'objet d'une présentation extrêmement soignée de la part d'Apple. Fidèle à ses habitudes, la firme de Cupertino a mis l'accent sur l'esthétique de son nouvel appareil, avant de s'attarder sur les nouveaux usages qui vont voir le jour grâce. L'entreprise américaine a aussi souligné le degré important de personnalisation du produit.

Mais il y a un point sur lequel Apple ne s'est guère attardé : l'autonomie. C'est pourtant un élément absolument essentiel, car l'accessoire ne se contentera pas seulement d'afficher l'heure. Il proposera aussi une série de fonctionnalités en liaison avec les autres appareils en possession de l'utilisateur, en particulier son iPhone, comme la consultation des mails ou le suivi du rythme cardiaque.

Le lendemain de la présentation de l'Apple Watch, une source a affirmé que l'autonomie ne serait pas en mesure de durer plus d'une journée. Interpellée à ce sujet, la société n'a pas directement confirmé cette information. En revanche, elle a dit s'attendre à ce que ses clients aient le réflexe de brancher leur montre chaque soir afin d'avoir avoir une batterie remplie pour le jour d'après.

L'AUTONOMIE LIÉE A L'USAGE

Est-ce à dire que l'Apple Watch sera en mesure de tenir une journée complète sans faillir ? En fait, tout va dépendre de l'utilisation qu'en feront les usagers. Car en effet, le site 9 To 5 Mac a évalué l'autonomie de l'accessoire sur la base des informations qu'une source interne à l'entreprise lui a fournie. Si elles sont justes, la montre verra sa batterie fondre comme neige au Soleil dans certaines circonstances.

Selon nos confrères, l'Apple Watch a une autonomie de 2,5 heures lorsqu'une application lourde est utilisée sans discontinuer. Par application lourde, il est question par exemple d'une application sollicitant fortement le processeur, comme un jeu vidéo. La batterie tiendrait en revanche à 3,5 heures dans le cas d'une application moins gourmande en ressources.

L'affichage de l'heure durerait en tout 3 heures, tandis que les applications de fitness ramèneraient l'autonomie à 4 heures si elles étaient utilisées en continue. Dans le cadre d'une utilisation "classique" mêlant temps d'utilisation et temps de veille, la batterie pourrait durer 19 heures. En veille, c'est-à-dire avec une basse consommation d'énergie, l'autonome n’excéderait pas trois jours.

Est-ce trop peu ? La question est ouverte : une montre, même connectée, n'a sans doute pas vocation à être en permanence utilisée.

En tout cas, son utilisation devrait être toujours plus limitée que le temps que les usagers passent sur leur smartphone, Autrement dit, l'Apple Watch ne sera active que très ponctuellement. Et c'est une bonne nouvelle pour Apple, qui n'a pas vraiment la possibilité de mettre une grosse batterie dans un si petit accessoire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés