Désormais relégué au second rang sur Firefox, Google cherche une manière de redevenir le moteur de recherche par défaut du navigateur. La firme de Mountain View, qui a vu une légère érosion de sa part de marché aux USA, a donc choisi de se lancer dans une campagne d'influence sur le net.

Manifestement, Google n'apprécie pas du tout son nouveau statut de moteur de recherche alternatif dans Firefox. Désormais reléguée au second plan dans le navigateur web de la fondation Mozilla, la firme de Mountain View n'a toutefois pas dit son dernier mot : depuis quelques jours, elle est en effet lancée dans une campagne de reconquête des internautes américains.

Rappel des faits. En novembre, Mozilla a choisi de mettre fin à l'exclusivité mondiale accordée depuis une décennie à Google pour être le moteur de recherche imposé par défaut aux utilisateurs de Firefox. En conséquence, dans quelques pays, de nouveaux accords ont été passés afin de proposer un autre service aux usagers : Yandex en Russie, Baidu en Chine et Yahoo aux États-Unis.

Or, le changement de politique de Mozilla n'est pas du tout sans conséquence. Il a un impact direct sur les parts de marché de Google et de Yahoo aux États-Unis : ainsi, selon les statistiques de StatCounter, la firme de Mountain View a perdu quelques points entre novembre et décembre, tandis que la société de Sunnyvale a vu sa propre part de marché légèrement progresser.

GOOGLE PREND DES MESURES

L'effet, s'il est réel, reste toutefois modeste. Mais il contrarie clairement Google, qui avait pris l'habitude d'être l'outil de recherche proposé par défaut aux Américains utilisant Firefox. Certes, le rapport de force actuel reste largement en faveur de Google, qui gère toujours environ trois quarts des recherches outre-Atlantique. Mais le groupe ne veut pas attendre que cet effritement s'aggrave pour prendre des mesures.

Sur Twitter, Google a donc publié une petite vidéo explicative pour les Américains utilisant Firefox. Peut-être regrettent-ils de ne plus pouvoir l'utiliser comme moteur de recherche par défaut, sans savoir pour autant comment changer les paramètres ? Soucieux de leur venir en aide, le groupe montre comment modifier les réglages du navigateur pour revenir aux bonnes vieilles habitudes.

Mais ce n'est pas tout. Le site Search Engine Land signale que Google diffuse aussi sur sa page d'accueil des bandeaux incitatifs au changement lorsqu'il détecte des internautes américains qui utilisent Yahoo comme moteur de recherche par défaut sur Firefox. Reste à savoir si ces initiatives seront en mesure de renverser la tendance.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés