Charlie Hebdo aura une application mobile. Celle-ci doit arriver d'ici la fin de la semaine. Développée en partenariat avec Le Monde, elle sera également proposée en trois langues en plus du français.

Charlie Hebdo sera très bientôt accessible en version numérique et plus uniquement sur papier. Une application mobile est en effet en cours de développement et devrait être disponible au téléchargement d'ici vendredi, rapporte le quotidien Ouest France. Ce sont les équipes de la rédaction du Monde qui sont en train de la réaliser, évidemment sous l'égide de l'hebdomadaire satirique.

Devenu malgré lui le symbole de la liberté d'expression face à l'obscurantisme, Charlie Hebdo ne sera pas uniquement proposé en français. L'application sera aussi déclinée en anglais, en espagnol et en arabe. La traduction sera prise en charge par Reporters Sans Frontières pour les deux premières langues et Courrier International pour la troisième.

L'article de Ouest France ne précise pas sur quels systèmes d'exploitation l'application mobile sera proposée. On peut toutefois supposer qu'elle sera au moins portée sur Android et iOS, qui sont les deux principales plateformes du marché. Reste à savoir si elle sera bien accueillie par les boutiques d'applications, puisque celles-ci imposent certaines règles éditoriales à respecter.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Charlie Hebdo a renoncé à l'idée de proposer une application mobile sur iOS, estimant qu'Apple la refusera à cause de ses caricatures parfois très incisives.

TOUCHER PLUS DE MONDE

La future application mobile de Charlie Hebdo offre un avantage évident : à l'heure où le dernier numéro de l'hebdomadaire se vend comme des petits pains (il est prévu un tirage à 5 millions d'exemplaires pour faire face à la demande, qui est très forte en France mais aussi à l'étranger), la distribution numérique du journal permet de ne jamais être en rupture de stock.

Bien sûr, le tirage du "numéro des survivants" est exceptionnel car il s'inscrit juste après les attentats contre la rédaction du journal et que l'acheter constitue pour beaucoup un acte citoyen voire un acte de résistance face à la barbarie menaçant la liberté d'expression. On peut penser qu'il n'y aura plus de rupture de stock pour les prochains numéros, même s'ils se vendront certainement très bien.

La traduction de Charlie Hebdo en trois langues est aussi une approche qui a du sens, car elle pourrait permettre de donner l'occasion aux lecteurs étrangers de découvrir plus précisément et par eux-mêmes ce que fait cet hebdomadaire satirique. Le choix de l'arabe est particulièrement judicieux, dans la mesure où le journal est fortement critiqué dans les régions où cette langue est parlée.

Reste à espérer que cet effort ne sera pas vain. Outre le risque de la censure de l'application mobile, notamment dans les pays heurtés par le contenu éditorial de Charlie Hebdo, l'hebdomadaire traite surtout d'une actualité très française avec un ton qui pourrait avoir certaines difficultés à franchir les barrières culturelles qui se dressent naturellement entre les peuples.

( photo : CC BY-ND Christian Mange )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés