BlackBerry dit n'avoir engagé aucune discussion avec Samsung ayant trait à son rachat. Déjà en 2012, des rumeurs laissaient entendre une acquisition du groupe canadien par l'industriel sud-coréen.

Il n'existe aucune discussion entre BlackBerry et Samsung concernant un éventuel rapprochement entre les deux groupes. C'est ne tout cas ce qu'a affirmé ce mercredi le constructeur canadien dans un communiqué, alors que des rumeurs font état d'une négociation dans laquelle le géant sud-coréen de l'électronique grand public pourrait croquer son rival.

Ce n'est pas la première fois que des bruits de couloir impliquent ces deux entreprises. En 2012, des articles de presse laissaient entendre que l'industriel asiatique souhaitait acquérir son concurrent canadien, obligeant Samsung à faire un démenti.

Fragilisé par la lourde concurrence provenant des autres fabricants de smartphones, BlackBerry est pour un certain nombre d'observateurs une proie qui finira par se faire dévorer. En 2013, le directeur général de Lenovo n'a pas écarté catégoriquement la perspective d'un achat de BlackBerry, jugeant que l'opération "pourrait éventuellement avoir du sens". Aucune opération n'a toutefois eu lieu depuis.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés