Un décret du président de la République publié ce jour au Journal officiel confirme la nomination de Sébastien Soriano à la présidence de l'ARCEP. Il succède à Jean-Ludovic Silicani, nommé en 2009.

C'est officiel. Sébastien Soriano succédera à Jean-Ludovic Silicani à la tête de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) pour un mandat de six ans. La nomination de cet ingénieur en chef des Mines a été validée par décret du président de la République ce mercredi. Sa publication au Journal officiel a eu lieu aujourd'hui.

Conseiller spécial de Fleur Pellerin au secrétariat d'État à l'économie numérique puis au ministère de la culture, Sébastien Soriano est un ancien élève de l’École Polytechnique et de Télécom ParisTech, ingénieur en chef du Corps des Mines. Au cours de sa carrière, il a officié au sein de plusieurs autorités administratives indépendantes, dont l'ARCEP et l'Autorité de la concurrence.

Proposé par François Hollande en décembre, Sébastien Soriano a été auditionné cette semaine par la commission des affaires économiques pour défendre sa candidature. À cette occasion, il s'est exprimé sur la neutralité du net en affichant une "fermeté souple". Il a aussi laissé la porte ouverte à un rapprochement avec le Conseil supérieur de l'audiovisuel, mais "sans aller trop loin".

Outre la neutralité des réseaux et le CSA, Sébastien Soriano aura plusieurs sujets brûlants entre les mains. Citons le dividende numérique avec la mise aux enchères de la bande des 700 MHz, de la mise en œuvre du plan France THD  et la future loi numérique prévue pour 2015, qui pourrait aborder les questions de neutralité des réseaux et des flux financiers entre éditeurs et opérateurs télécoms.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés