Une enquête de police est en cours pour retrouver les responsables des attaques informatiques qui ont touché le Xbox Live et le PlayStation Network la semaine dernière. Ces jours-ci, un jeune homme de 22 ans a été arrêté au Royaume-Uni.

À la suite de l'attaque informatique qui a mis à terre le PlayStation Network et le Xbox Live la semaine dernière, une enquête a été ouverte pour en déterminer l'origine. Très vite, tous les regards se sont tournés vers le collectif "Lizard Squad", qui rassemble des pirates qui ont pris l'habitude de revendiquer des attaques par déni de service (DDOS) contre des services de jeux vidéo.

Ce groupe s'attribue en effet divers faits d'armes, incluant les opérations qui ont touché plusieurs services en ligne cet été (dont déjà le PSN et le Xbox Live, ainsi que Battle.net et League of Legends). Il y a également eu une action contre le jeu Destiny à la fin du mois de novembre 2014 et le piratage du site Machinima, qui permet de voir des parties de jeu vidéo diffusées en streaming.

Lizard Squad, qui avait annoncé sa dissolution en septembre, est donc de toute évidence encore actif. Toutefois, l'étau autour du collectif se resserre. La presse britannique signale en effet qu'un jeune homme de 22 ans a été arrêté dans la banlieue du Grand Londres. Le Daily Mail précise qu'il est soupçonné d'avoir participé au piratage du PlayStation Network et du Xbox Live au cours des fêtes de fin d'année.

Potentiellement, il risque gros. Dans la législation en vigueur outre-Manche, la loi Computer Misuse Act donne la possibilité à la justice de prononcer des peines de prison de dix ans maximum en cas d'accès frauduleux à un système informatique et d'altération de son fonctionnement. Celle-ci avait été notamment citée lorsque la police se penchait sur les activités d'Anonymous et LulzSec.

Le jeune homme affirme toutefois ne pas être directement impliqué dans les opérations contre le PSN et le Xbox Live. Toujours selon le Daily Mail, il ne nie pas ses liens avec Lizard Squad, mais son rôle serait très secondaire. Il se présente en tout cas comme un porte-parole en charge de la promotion des activités du groupe plutôt que comme un internaute rompu aux arcanes du piratage informatique.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés