Yahoo a fermé avec un peu d'avance l'annuaire qui lui a permis de démarrer ses activités sur la toile. Le service sera toutefois remplacé par un portail dédié aux petites et moyennes entreprises, et qui reprendra la philosophie générale de Yahoo Directory.

Avec un peu d'avance sur son calendrier, Yahoo a finalement mis un terme à son annuaire web ce week-end. Initialement prévue pour le 31 décembre, la fermeture de Yahoo Directory est survenue quelques jours plus tôt. C'est une page qui se tourne dans l'histoire du web, puisque le service qui vient de disparaître est celui qui a permis à Yahoo de lancer ses activités en ligne, avec le succès qu'on lui connaît.

Ouvert il y a vingt ans, cet annuaire offrait la possibilité d'enregistrer un nouveau site web en donnant des indications sur son contenu. Des catégories hiérarchisées étaient mises à disposition, afin de faciliter l'exploration par les internautes, en fonction de leurs centres d'intérêt. Cet annuaire était une sorte de complément à un moteur de recherche plus classique.

Comme le note Search Engine Land, Yahoo Directory est en fait remplacé par Yahoo Small Business. Des sections thématiques sont aussi proposées, mais dont la finalité est clairement mercantile. En quelque sorte, Yahoo est passé des pages blanches (Yahoo Directory, où chacun pouvait s'inscrire, même les particuliers) aux pages jaunes (Yahoo Small Business, manifestement taillé pour les professionnels).

Lorsque Yahoo a annoncé en septembre dernier la disparition de Yahoo Directory, le portail avait simplement indiqué que les "annonceurs seraient transférés vers un nouveau service". À l'époque, le groupe n'avait donné aucune indication sur le service qui allait succéder à Yahoo Directory.

La disparition de Yahoo Directory était inévitable, au regard des nouvelles pratiques pour découvrir et explorer le web ainsi que l'évolution de l'entreprise elle-même. En outre, l'annuaire était délaissé, en Europe en tout cas : il a ainsi disparu de la majorité des portails nationaux (depuis 2008 pour la France, par exemple) et les déclinaisons européennes ont été fermées peu après.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés