Archos fait savoir qu'il présentera début 2015 une gamme de tablettes dédiées aux collégiens. Le constructeur répond ainsi au projet du gouvernement de fournir une tablette à tous les collégiens, à partir de la rentrée prochaine.

Lors d'une interview télévisée survenue en novembre, François Hollande a souhaité que chaque écolier puisse disposer d'une tablette tactile. À la suite de cette déclaration, la ministre de l'éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a alors précisé que le gouvernement espérait voir la participation d'entreprises françaises pour équiper les jeunes et offrir ainsi une alternative aux marques américaines.

Dans ce domaine, l'exécutif pourra compter sur Archos. L'industriel français est en effet dans les starting-blocks pour équiper les collégiens.

Dans un communiqué, le groupe précise qu'il présentera début 2015 une gamme de tablettes dédiées aux collégiens répondant à plusieurs contraintes : autonomie (plus de 8 heures sans charge), ergonomie (clavier adapté), robustesse (pochette antichoc) et capacité mémoire étendue (pour les ouvrages scolaires). L'objectif étant de commencer la livraison pour la rentrée 2015. Une garantie de 3 ans est aussi prévue.

L'arrivée des tablettes dans les collèges se fera en plusieurs phases, dans la mesure où le nombre d'écoliers à équiper est bien trop important pour y parvenir en une seule fois. Il est question de cibler en priorité les collégiens en classe de cinquième pour l'année 2015-2016, selon le gouvernement. Archos, pour sa part, mentionne un plan visant à fournir 45 000 collégiens.

Archos précise qu'il contactera en janvier tous les conseils généraux et les acteurs du marché de l’éducation afin de présenter la gamme éducation.

La fourniture d'une tablette tactile sera-t-elle accompagnée d'une nouvelle méthode éducative ? À l'heure où le numérique se répand dans tous les pans de la société, il paraît de plus en plus indispensable de réfléchir au contenu même des cours, à la manière dont l'enseignement est délivré. Mais en attendant, de nombreux usages peuvent déjà être envisagés.

Le blog du syndicat enseignant SE-UNSA a donné plus d'une vingtaine d'exemples de ce que les élèves peuvent faire avec une tablette en contexte scolaire : écouter une dictée et la réaliser à son rythme, enregistrer les performances en EPS, utiliser Google Earth en géographie, annoter des documents, utiliser des instruments de musique virtuels, lire des livres numériques…

Selon un sondage effectué en 2013, les Français sont favorables à l'arrivée des tablettes dans le cadre scolaire. L'allégement du cartable est l'un des avantages qui est le plus mentionné (deux sondés sur trois). 80 % estiment qu'elles sont aussi utiles dans l'apprentissage. Ils sont en revanche pas convaincus par l'interactivité accrue (44 %) et la dimension ludique de l'outil (40 %).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés