Xavier Niel vient d'acquérir Orange Suisse via sa société de holding, NJJ Capital, pour un montant de 2,3 milliards d'euros, deux ans après sa première tentative qui s'était soldée par un échec.

Xavier Niel est parvenu à ses fins. Via sa société de holding personnelle, NJJ Capital, le chef d'entreprise s'est offert Orange Suisse pour 2,3 milliards d'euros. "La transaction est soumise à l’approbation des autorités , sa conclusion est attendue pour la fin du 1er trimestre 2015", précise le communiqué conjoint (.pdf) publié ce jeudi par Apax Partners et Orange.

Orange Suisse était dans le collimateur de Xavier Niel depuis quelques années. Le patron de Free avait tenté une première fois d'acquérir l'opérateur en 2011, mais Orange, la maison-mère, avait finalement préféré céder sa filiale suisse à des fonds d'investissement conseillés par Apax Partners, pour un montant total de 1,6 milliard d'euros.

Déjà cette année, la holding personnelle de Xavier Niel avait procédé au rachat de la majorité (55 %) du capital de Monaco Télécom, pour un montant évalué à 325 millions d'euros. Et bien que l'opérateur ne compte que quelques dizaines de milliers de clients dans la téléphonie mobile, il est considéré comme une entreprise "très rentable" par la presse économique.

Orange Suisse est l'un des trois principaux opérateurs de téléphonie mobile au sein de la confédération helvétique, avec Swisscom et Sunrise. L'opérateur a d'ailleurs tenté de fusionner avec ce dernier, sans succès il y a quelques années. Ne pouvant consolider ses positions dans le pays, Orange avait choisi de céder sa filiale. Orange Suisse compte 2,1 millions de clients.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés